add share buttons

(DOCUMENT) TABASKI 2019 : 426 détenus graciés, Khalifa Sall zappé?

(Flagrantdelit.net) –  C’est un communiqué officiel du ministère de la Justice qui donne l’information : 426 détenus bénéficient de la grâce présidentielle, dans le cadre de la fête de Tabaski célébrée, au Sénégal, dimanche 11 et lundi 12 août 2019.

Ces bénéficiaires du pardon présidentiel ont été  condamnés pour des infractions diverses et incarcérées dans différentes prisons sénégalaises, aussi bien à Dakar qui compte 8 prisons que dans les autres régions du pays. Ils sont ainsi répartis : 370 remises totales de peines et 56 remises partielles.

«Le Chef de l’État reste ainsi fidèle à son engagement de donner une seconde chance à une catégorie de citoyens momentanément en conflit avec la Loi», relève le communiqué de la Chancellerie. Le document précise, toutefois, les délits et les crimes non éligibles à la grâce présidentielle, comme : le «vol de bétail», le «viol» ainsi que les «crimes liés à l’environnement».

Comme attendu par plusieurs Sénégalais au point que certains d’entre eux indiquent que sa libération devient une demande sociale, Khalifa Sall n’est pas gracié pour cette occasion. Son nom ne figure pas, en tout cas, sur la liste des graciés dans le décret n°2019-1271 du 9 août 2019 signé par Macky Sall, pour la Maison d’arrêt de Rebeuss (voir Fac’similé).  

Il n’y a pas eu de grâce présidentielle au Sénégal, depuis la fête du 4 avril dernier. Lors de la fête de Korité, le président de la République s’est abstenu de le faire, en raison du scandale lié à l’affaire Mamadou Woury Diallo. Ce dernier a été libéré par vie de grâce en catimini sans l’aval du  juge, avant même son procès en appel, alors qu’il a été condamné à 5 ans ferme par le Tribunal de grande de instance (Tgi) de Diourbel,  pour trafic de faux médicaments. Il y a quelques semaines, la Cour d’appel de Thiès a décerné contre lui un mandat d’arrêt au terme de son second jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.